Le chômeur du futur (I) : Optimisation, recyclage, poubellisation (ORP)

« Téléverser mes documents pour avoir un entretien ? Vite dit, vite dit… » Cela fait 2 heures que je me bats avec l’ordinateur, le scanner, ma clé USB, le centre d’aide et la helpline – ne quittez pas ! –  Il semble que j’ai le temps.

Moins il y a de chances de retrouver effectivement du travail, plus il faut augmenter la pression sur les chômeurs. À défaut d’être employé, il faut rester employable, prêt, ouvert et disponible et brasser encore plus de vent que lorsque l’on travaillait. Ne pas perdre l’habitude de brasser du vent.

Il y a la question du salaire ; les prétentions baissent avec les indemnités, revues à la baisse après quelques mois pour sortir les inactifs de leur zone de confort. S’ils ne daignent s’activer, une fois arrivés en fin de droits, en guise de salaire, ils recevront un minimum vital. Lequel ? Cela dépend : les vieux plus que les jeunes, les femmes reviennent parfois à la bonne vieille dépendance conjugale et les étrangers se retrouvent – dehors.

Il y a la question de la formation et, de plus en plus, des robots, engagés dans des domaines très variés. Scanneuse à la main, le cadre rigolait quand il s’agissait des caissières de supermarché (avec le résultat qu’il patiente dorénavant dans la queue devant un automate). Que pense-t’il maintenant que les programmes remplacent traducteurs, juges, managers, médecins, banquiers, psys et écrivains ?

À quoi bon se former quand la seule formation qui vaille pour sûr quelque chose est celle de programmeur de robots, tant que les robots ne s’en chargent pas eux-mêmes, bien entendu. Après avoir été le but de l’existence et le ciment de l’identité personnelle, le travail est devenu obsolète, les travailleurs avec lui.

Mes pensées s’entrechoquent pendant que j’essaie pour la cinquième fois d’activer mon compte de chômeuse. La nuit est tombée, l’ORP va bientôt fermer, je vais devoir rentrer chez moi. Les indemnités sont payées à partir du jour de la demande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s